Chronique de "Electric Heart" de AurElisa Mathilde

*** PETIT COUP DE CŒUR ***




Auteur : AurElisa Mathilde
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : 19 août 2016

Résumé :
Quand le destin décide de jouer avec la vie de deux hommes et de forcer la chance, ils doivent faire face aux conséquences.
Après avoir reçu une malencontreuse décharge électrique, Christian et Andrew se réveillent coincés dans le corps de l'autre. Blessé par la vie et enfermé dans sa solitude, Andrew, se retrouve dans l'obligation de venir vivre avec Christian, pour le bien être de ses trois jeunes neveux qu’il élève, partageant ainsi leurs peines, leurs joies et leurs chamailleries.
Au gré du quotidien et des fantaisies de cette petite famille, Andrew retrouvera le goût de vivre et un but dans la vie. Cependant, il y a des combats difficiles à mener et des fantômes impossibles à oublier.
Andrew et Christian parviendront-ils à saisir cette chance que le destin leur a offert par une nuit d'orage ?




~ MON AVIS ~

Je dois dire que j'ai eu un petit coup de cœur pour ce récit, dans lequel l'auteur nous embarque pour un joli conte, pas si doux que ça.

En effet, les personnages principaux ont chacun leur problème, leur blessure et leur blocage. Et si tous deux se retrouvent coincés dans le corps l'un de l'autre, s'ils restent un peu passif sur cet événement majeur, cet accident viendra tout de même bien bouleverser leur quotidien et leur certitude.

Chacun va s'ouvrir, à son rythme, à sa manière. Le récit est parsemé de drôlerie, de situations parfois cocasses, mais aussi d’instants plus intenses, où les émotions prennent une place importante.

Andrew et Christian sont deux personnes diamétralement opposées, Christian est aussi agité qu'Andrew est calme, il est parleur alors qu'Andrew est taciturne. La combinaison de ces deux personnalités est un point fort de ce roman.
J'ai apprécié les grands moments d'angoisse de Christian, car ils sont toujours pourvus d'interminables discours et de divagations, vous mettant aussi bien le sourire aux lèvres, qu'ils vous serrent le cœur.
Andrew est un homme pondéré, mais seulement en apparence, car vous verrez que derrière cet homme impassible se cache une personnalité bien plus compliquée.
Les enfants joueront un rôle dans ce texte, apportant leur gaieté, mais aussi leur peine et leur souci.

Certains sujets sont abordés, comme la perception de l'homosexualité à l'école, l'éducation des enfants etc...un joli travail, sans être trop dans le "pathos".

J'ai été heureuse de retrouver la plume de l'auteur, qui encore une fois a su me séduire. Elle est fluide, douce, agréable. Elle allie à merveille l'humour et le poignant. Surtout, elle sait composer des personnages profonds, intenses, qui ont une belle âme, de beaux caractères. Au fil des pages, ses mots vous transmettent un bel espoir, celui de vivre, vivre libre, vivre heureux, l'espoir d'une autre chance, d'un futur, d'un tout. 
La relation entre ces deux hommes m'a beaucoup touchée, elle s'est développée au fur et à mesure, prenant de plus en plus de place, faisant vibrer le cœur brisé de ses deux hommes. Une belle amitié, même si au départ ce n'était pas gagné, qui évolue, page après page, difficulté après difficulté, pour se transformer en quelque chose de beau, d'honnête et de sincère. L'écriture de l'auteur a quelque chose de poignant et d'assez intense lorsqu'elle raconte les confidences et le désespoir de ses personnages, et plus d'une fois j'en ai eu des frissons.

Bref, un très beau roman, doux et intense à la fois, avec une fin des plus surprenante et des plus parfaite. Une histoire qui nous donne le sourire une fois le livre fermé, avec des étoiles plein les yeux. Une romance contemporaine, comme je les aime, avec un soupçon de magie / paranormal, et des personnages qui savent vous faire vibrer.

Et que dire de la couverture ? Elle est parfaite et très belle.

Merci.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"