Chronique : "Heroes"

*** TRÈS BELLE HISTOIRE ***


Auteur : Battista Tarantini
Éditeur : Hugo Roman
Date de sortie : janvier 2018

~ RÉSUMÉ ~
Ont-ils encore le pouvoir d'aimer ?
La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu'elle commençait des études de médecine, son cœur l'a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L'organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complétement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s'exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie. 
Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours. 
Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n'est pas celui qu'il semble être. Il la fascine, l'attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d'Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer. 
Au cœur de l'immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?


~ MA CHRONIQUE ~

Un très beau récit qui m'a transportée, aussi bien grâce à ses paysages qu'à ses personnages. Un paysage qui est devenu d'ailleurs pour moi un personnage à part entière de ce roman.

La couverture est magnifique car elle reflète bien ce texte et son atmosphère aride, torride, dure et passionnelle.

Page après page nous découvrons l'histoire de Grace et de Z, une rencontre pas comme les autres qui va les conduire bien au-delà de ce qu'ils pouvaient imaginer, qui va les pousser à se dépasser mais aussi à affronter leur peur, leur douleur et cette facon de vivre sans vivre, cette habitude de se cacher, de se retrancher derrière des manières qui faussent tout. Chacun réussira à voir à travers de l'autre, chacun mettra du temps et bataillera contre sa propre souffrance pour s'en sortir et pour pouvoir vivre enfin librement cet amour qui grandit et qui prend toute la place.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Grace, personnage profond, drôle et si sincère. Elle est forte et fragile à la fois. Elle survit, elle navigue sans jamais se poser car elle ne sait plus qui elle est. Ce séjour en Australie, chez sa tante, en plein cœur d'un paysage aussi aride, sec que chaud et humide, tout en contradiction, va lui apporter une réflexion intense sur ce qu'elle est, ce qu'elle ressent. Sa rencontre et son amitié avec Z vont lui offrir ce qu'elle ne pensait jamais trouver : l'amour, le vrai, le sincère. Mais surtout, elle trouvera en Z une personne qui va la pousser dans ses retranchements, la faire extérioriser sa douleur, ses doutes, la libérer de son corps qu'elle cache, pour enfin ouvrir les yeux et ce cœur tout neuf qui bat et qui lui offre une seconde chance.

Z est une personne à laquelle je me suis attachée. Si parfois je l'ai trouvé arrogant, énervant, sans tact, et bien, au fil des pages, mon cœur s'est adouci envers lui, envers son histoire et ce terrible drame dont il reste prisonnier, qui l’empêche de vivre, lui aussi. C'est un homme bon, fort, prévenant (parfois), tendre, passionné.

Ce roman nous réserve beaucoup de rebondissements, de surprises, de confessions parfois très intimes difficiles à digérer, mais aussi une pointe d'humour excellente. La souffrance et la douleur que nos deux protagonistes ressentent sont parfaitement exploitées et transmises par l'auteur.
Les descriptions, les paysages, les sensations de ce pays si beau m'ont totalement conquise. J'ai eu l'impression d'être en plein cœur de ce terrain aride, de cette poussière rouge qui recouvre tout, de ce souffle chaud qui vous transperce et vous fais frissonner. Vraiment magnifique.

Cette rencontre entre deux âmes perdues, deux cœurs abîmes, sonne un comme un destin tout tracé, comme une évidence qui au fil des pages va se renforcer, se bonifier. L'amour qui les lie va les faire souffrir, les faire réagir, leur donner de la force et du courage pour se sortir eux-mêmes de ce désert qu'ils ont érigé autour d'eux.

La construction du texte avec les flash-back de Z sont excellents et nécessaires à la compréhension de ce personnage complexe, et le parallèle avec les Marvels est aussi très justement amené et bien exploité car avec eux, nos personnages s'avouent des sentiments qu'ils n'osent exprimer librement.

J'ai trouvé que le sujet était peu banal. La psychologie des personnages retranscrite à merveille, montant crescendo, nous offrant des bribes, des indices sur le vécu personnel de Grace et Z.
Les personnages secondaires font partie intégrante du texte, ils sont là pour nos personnages, ils font partie de ce qu'ils sont.

La plume de l'auteur est fluide, passionnelle et si empreinte de sentiments, de sensations...elle fait ressentir chaque émotion, chaque rage, chaque peur, chaque doute, chaque larme. Nous nous sentons envahi irrémédiablement par le même sentiment qu'éprouve le personnage, dans quelque situation que ce soit. Une plume addictive, démonstrative et belle.

Bref, un très beau récit dont j'ai apprécié chaque ligne. Un récit qui a su me transporter avec lui à travers ses personnages, à travers ce qu'ils vivent, à travers leur combat et à travers de leur amour qui, malgré les difficultés, les disputes, les peurs, les reproches, annihile tout sur son passage.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique : "Lever l'encre"

Chronique : "Une vie à t'attendre"