Chronique : "Il suffira d'une fois"

*** SURPRENANT ***


Auteur : Mathias P.Sagan
Éditeur : Juno Publishing
Date de sortie : 29 mars 2018 (achat au salon Livres Paris pour moi)

~ RÉSUMÉ ~
À l’aube de ses trente ans, Aziz, assistant d’une responsable exigeante, mène une double relation avec Grace...
Aziz est un soumis. Il en a autant besoin que de respirer.
Quand une exigence de Grace modifie sa perception et que cela se poursuit, l’équilibre qu’il détenait vacille.
Jusqu’où ira Grace ? Quels seront les choix d’Aziz face à la réalité ?
Scènes BDSM MF et MM.


~ MA CHRONIQUE ~

Si j'ai eu quelques réticences au début de ma lecture, si j'ai un peu tiqué, si j'ai eu du mal car ce n'est clairement pas le genre de lecture que je lis habituellement, voir quasiment jamais, et bien je peux vous dire que je ne regrette absolument pas d'avoir tenté.

La vie d'Aziz, personnage principal, est carrément atypique. Lui-même, dans ses origines, ses convictions, est à part. J'ai eu du mal à le comprendre, à assimiler son mode de vie, ses besoins. Puis, au fur et à mesure de mes questionnements, ma progression littéraire m'a comblée en m'apportant toutes mes réponses. Ainsi, mon appréhension face à cet univers particulier m'a quelque peu désertée. D'ailleurs, un sentiment positif a germé à mesure des mots lus.

Aziz, suite à un changement dans sa routine avec Grace, va changer, se poser des questions, se trouver des limites et des envies nouvelles.
A partir de cet instant, c'est tout le roman qui s'élève à un autre niveau, qui prend une consistance plus épaisse, plus émotive. L'histoire augmente en intensité, en sentiments dévoilés, en peine, en espoir, en doute et en peur.

Chaque personnage de ce texte à sa propre valeur, sa propre personnalité. Ils apportent un complément et un ensemble parfait à la compréhension du caractère d'Aziz, à son mode de vie.
J'ai beaucoup aimé Grace, sa psychologie et cette facon de faire, d'être, tout simplement. Une femme forte qui sait ce qu'elle veut et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. J'ai adoré ses quelques moments de faiblesses, qui n'en sont pas vraiment, juste des moments où l'on se rend compte qu'elle a un cœur qui bat.
Gaspard a su toucher mon cœur. Je vous laisse le découvrir, ainsi que le rôle qu'il joue ici.

Page après page, j'ai ressenti comme une libération d'Aziz, un état de béatitude parfait où il a enfin trouvé sa vraie place. J'ai adoré les touches d'humour qu'introduis l'auteur à mesure du récit, ce qui prouve l'évolution de notre personnage principal.

La plume de l'auteur a été parfaite dans ce genre. C'est cru, détaillé, chaud, sexy. Rien ne nous est épargné et je dois avouer que les scènes de BDSM sont justes... whaou ! Tout est expliqué, aussi bien dans les gestes, que les besoins, les sensations ou les objets. Et tout ceci sans aucune vulgarité.
Puis, cette plume a su s'adoucir et s'épanouir en émotions fortes au fur et à mesure qu'Aziz a su se trouver, trouver l'amour, le vrai.
Une plume qui s'est faite aussi plus légère, plus frivole et carrément humoristique à certains moments, surtout avec l'arrivée de Gaspard et du reste.
Un vrai régal littéraire grâce à un maniement de mots qui vous offre un ensemble complet d’ascenseur émotionnel.

La fin du roman est magnifique. J'ai beaucoup apprécié, surtout que nous découvrons encore de nouvelles facettes de chacun, des surprises.

Au final, un roman et une histoire que j'ai aimé, contre toute attente ! Car oui, malgré mes appréhensions de départ, je me suis rendue compte, au fur et à mesure de ma lecture, que chacun vit comme il le désire tant que cela le comble et le rend heureux et épanoui. Et qui sommes-nous pour juger ? Il est si facile de dénigrer ce que l'on ne comprend pas sans se rendre compte de la douleur que cela peut provoquer....

En bref, l'auteur a su faire de ce texte une belle histoire, vivante, vibrante, avec des rebondissements, de la tristesse, de la douleur bienfaitrice, salvatrice, destructrice et surtout, l'éclosion d'un amour, un amour timide qui se révèle puissant, complémentaire et intense. Un monde très bien expliqué par l'auteur, bien amené et... je dois bien avouer que si au départ j'ai trouvé qu'il y avait trop de scènes de sexe (qui allaient avec le texte et son déroulement), et bien finalement, à mesure de l'évolution d'Aziz, cet aspect évolue aussi en un accord total et en une osmose parfaite.

Derniers mots : bravo pour la couverture que j'aime beaucoup : les couleurs sont sublimes et sont assorties au texte et à l'ambiance.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique : "Lever l'encre"

Chronique : "Une vie à t'attendre"