Chronique de "Avant toi" de Jojo MOYES

NOTE : ♥♥♥♥♥



Auteur : Jojo Moyes
Éditeur : Milady Romance
Sortie : mars 2013

Résumé :
Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis


*** MON AVIS ***



Un bon coup de  pour moi : une histoire bouleversante, déchirante, magique, une histoire d'amour inattendue, une réflexion sur le droit à la mort.

Lou est une jeune femme simple, à la vie monotone, sans ambitions particulières, qui se plait bien dans ce qu'elle a. Jusqu'au jour où elle rencontre Will.Will jeune homme tétraplégique. Will qui veut mourir. Will qui ne veut pas de pitié. Will qui est désagréable. Mais malgré cela, Lou voit en lui un jeune homme intelligent, et beaucoup d'autres choses aussi... Grâce à Will, Lou va devenir une personne meilleure, qui ne doute plus de ses capacités, qui prend confiance en elle. Elle va beaucoup se découvrir et évoluer au contact de Will. Des liens vont se tisser entre eux. Mais Lou, parviendra-t-elle à sauver Will ? Pour le savoir...lisez ce livre merveilleux.

Toujours une très belle plume de Jojo Moyes. 

Les mots sont beaux, bien choisi, les phrases bien construites. Beaucoup d'émotions.

En bref, j'ai adoré et j'en suis encore toute retournée ! 

Je le recommande très fortement.

Commentaires

  1. Salut.
    Merci, je le rajoute à ma WishList !
    Elle va faire trois kilomètres de long si je continue comme ça... Mais ce livre à l'air très émouvant !
    Merci pour ton avis. ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"