Chronique de "Ne t'en va pas" de Rose Darcy

♥♥♥♥♥/5 *** GROS COUP DE ♥ ***





Auteur : Rose Darcy
Editeur : auto-édition
Sortie : 17 janvier 2016

Service Presse Team Pinkie

Résumé :
Devenir l’assistant du Père Noël n’était pas dans les plans d’Enlil. Tomber amoureux, encore moins. Mais quand le regard de l’elfe facétieux croise celui du séduisant Santa, la foudre le frappe sans préavis.
Ces deux hommes que rien ne destine l’un à l’autre vont passer quatre mois ensemble, perdus au fin fond de la Laponie, à s’apprivoiser, à se découvrir… à s’aimer.
Lorsque le jour de Noël arrive, et avec lui le temps des adieux, Enlil doit prendre une décision. Suivre le chant de son cœur, saisir sa chance et rester près de Santa. Ou rentrer chez lui, parmi les siens, pour embrasser une vie qu’il n’a pas choisie.
L’amour survient quand on s’y attend le moins. Et parfois, il suffit de lui faire confiance pour trouver ce que l’on ne pensait pas chercher…


*** MON AVIS ***

Un véritable coup de cœur pour ce récit tout en douceur, un récit féerique, magique, qui vous transporte en plein cœur de la Laponie.

Enlil et Santa, amenés à travailler ensemble durant 4 mois, se rapprochent plus que nécessaire, et bien sûr, Enlil tombe amoureux de Santa, amoureux du Père Noël. Alors, quand vient ce fameux jour, ce fameux jour qui marque la fin des 4 mois, et où Enlil devra retourner chez lui, chez les Elfes, c'est son cœur qui saigne, qui pleure, pleure de cet amour qu'il a laissé s'insinuer en lui, lui faisant miroiter quelque chose qu'il n'aura jamais.

Au fil des pages, nous subissons la douleur d'Enlil face à cet amour si puissant, cet amour qui le brûle, qui le blesse, mais nous suivons aussi ce chemin fait avec Santa pendant ces 4 mois, ces instants de complicités, de rigolades, de découvertes, ces instants où Enlil s'est senti enfin lui-même, libre d'être ce qu'il est, sans se cacher, sans faux-semblants.

Tour à tour, nous passons du rire aux larmes, de la joie à la tristesse, au vague à l'âme. Nous sommes témoin de ce lien qui uni Enlil et Santa et de cet amour qui crépitent entre eux. A tâtons, nous espérons pour eux, nous prions pour que ce bonheur ne s'arrête pas avec Noël.

Dans ce récit, nous découvrons les rennes de Santa, et plus particulièrement Sven, un esprit similaire à celui d'Enlil, d'ailleurs leur amitié est émouvante.

Au fil des pages, au fil des mots, Enlil se sent de plus en plus déchiré, ne sachant pas ce que ressent Santa au fond de son cœur, ne se sentant pas comprit par celui qu'il aime tellement, celui par lequel son cœur souffre en même temps qu'il vibre.

La plume de l'auteur vous transporte dans un tourbillon incessant d'émotions intenses, à la fois drôles, tristes, poignantes. Ses mots vous percutent, vous apostrophes, vous bouleversent.

Les scènes entre nos deux personnages sont douces, drôles, intenses, certaines déclarations et situations m'ont fait frissonner, m'ont serré le cœur, de bonheur, de surprise et parfois de douleur, de peine.

Les morceaux de chansons choisies en début de chaque chapitre reflètent à merveille l'état d'esprit d'Enlil, et sont un "plus" à l'émotion ressentie.

Enlil, pour qui ce travail était un fardeau au départ, découvrira bien plus que ce qu'il était venu faire, il découvrira l'amour, la complicité, la joie d'être celui qu'il est, pas cette personne qu'il doit être quand il est dans son royaume, chez lui, chez les Elfes. Mais cependant, peut-il espérer que cet amour soit réciproque ? Peut-il faire confiance à cet amour ? A Santa ?

Le bonus final est une sublime conclusion, une conclusion qui apportera à Enlil bien plus que l'amour, il lui apportera une délivrance et la vérité sur ce qu'il croyait être et qui s'avère toute autre.

En bref, une histoire féerique, où la magie de Noël fait son oeuvre, où l'environnement, le paysage, est parfait : la neige, les flocons, les rennes, le chalet en bois...., où les personnages sont touchants, drôles, émouvants. 

Une nouvelle à lire encore et encore, dont je ne me lasse pas, car tout ce que j'aime et affectionne est réuni dans ce livre. Un véritable coup de cœur.


Et que dire de cette couverture à part qu'elle est juste sublime !


Merci Rose, tout simplement.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"