Chronique de "Sortie des Sables" de Victoriane Vadi

♥♥♥♥♥/5 *** COUP DE CŒUR ***




Auteur : Victoriane Vadi
Editeur : MxM Bookmar
Sortie : 15 janvier 2016

Résumé :
Né dans la cité ensoleillée de Tès où la fortune sourit à ceux qui ont l'audace de défier leur destin, Aspel menait une vie paisible au sein d'une famille heureuse. Seulement, le bonheur a un prix dans le royaume du Sud et Aspel en fait la rude expérience à la mort de son père, lorsque leurs créanciers menacent de livrer sa famille à la misère et à la mendicité.
Pour sauver sa mère et ses frères de la ruine, il vend sa vie à une guilde d'esclavagistes, conscient pourtant du sort funeste qui l’attend. Mais sans autre choix possible, il renonce à sa liberté et est emporté loin de sa ville natale, en direction des mines de fer où l'on meurt d'épuisement. Les routes dangereuses qui y conduisent l'amènent aux portes du Désert Nébether, que l'on dit peuplé de sorciers et de mauvais esprits. Des périls l'y attendent et l'ombre de la mort plane au-dessus de sa tête, aussi fatale que le soleil accablant sur les étendues arides.
Cependant il advient parfois que le sort récompense favorablement ceux qui s'en remettent à lui, et il sourit à Aspel sous la forme envoûtante d'un guerrier du désert.


*** MON AVIS ***

Un énorme coup de cœur pour ce récit fabuleux, enchanteur et original.

Nous suivons le destin d'Aspel, jeune homme intelligent, courageux, gentil et tellement doux. Il s'est résigné à son sort d'esclave, comme dit dans le résumé, cependant, au milieu du désert de Nébether, c'est toute sa vie qui va à nouveau basculer. Suite à plusieurs frayeurs, il deviendra le disciple de Menât, guerrier du désert, fort, valeureux, attentionné, patient et tellement maître de lui-même.

Nous découvrons alors le rôle qu'a accepté Aspel, son devoir, son but, sa formation. Si Aspel est hésitant au tout début quant à la cérémonie qui fera de lui un disciple de Menât, il accepte. Ses réflexions sont légitimes et assez profondes, j'aime beaucoup sa façon de penser, de réfléchir et de s'évader quelques instants dans ses observations.

De Menât, Aspel apprendra les secrets du désert, de ce désert de Nébether, qui recèle de mystères et de fascination à la fois. Un désert peuplé d'ombres, d'esprits, mais aussi de magie, de sorciers. Aspel y découvrira une autre vie, cachée. Il prendra un réel plaisir à chevaucher ce désert, avec Menât à ses côtés, à se laisser bercer par les grains de sable qui parfois lui fouettent le visage, ou encore, à se laisser aller à l'apaisement en contemplant ce ciel étoilé, voûte céleste qui surplombe la mer de sable.

Au fil des pages, Aspel sent se créer un lien avec Menât, un lien fort, puissant, spécial, mais surtout des sentiments apparaissent, des sentiments qui font battre un peu plus fort son cœur, qui le mettent en joie, qui le rendent confiant. Cependant, il n'ose en parler à Menât, il n'ose avouer ce que son cœur lui dicte.
Les deux hommes se vouent une confiance sans égal et un respect total. Menât offre sa protection à Aspel et lui fait découvrir son monde, ses valeurs, ses légendes. Il lui apprendra le combat aussi, il lui avouera son passé, comment il est devenu ce qu'il est.

Page après page, nous sommes envoûté par ce récit, par cette histoire si singulière à l'ambiance magique, nomade, chaleureuse, guerrière. Vous vous laissez bercer par le vent chaud, et suivez avec délectation Aspel et Menât dans leurs chevauchées en plein cœur du désert. Un récit où l'on ne s'ennui pas une seconde, un récit fait de rebondissements, d'action, de danger, un récit où nous sommes apprentis en même temps qu'Aspel, où nous découvrons avec lui toutes les subtilités de cet endroit, de Nébether, de son peuple, de ses légendes faites de dragons, de ruines, de runes.

Ce que j'ai apprécié également, c'est qu'à travers l'histoire de Nébether, c'est l'histoire d'Aspel et Menât qui se construit, petit à petit, pas à pas, épreuves après épreuves, une histoire d'amour qui évolue, qui prend forme, qui naît de cette confiance et de cette attirance réciproque, un amour qui flamboie, comme les flammes du feu, un amour qui se respect, s'honore et se savoure.

La plume de l'auteur est comme son récit, empreinte de magie. Une plume captivante qui sait vous retenir, qui vous fait découvrir un monde troublant, mystique, ensorcelant. Une écriture fluide qui vous embarque à travers un univers recherché, travaillé, avec des détails parfaitement décrits, sans alourdir le texte, juste ce qu'il faut pour vous faire frisonner et rêver, des détails d'une beauté extrême, qui m'ont mis de l'or dans les yeux. 
Une écriture, qui part sa douceur et sa poésie, nous relate une histoire d'amour exceptionnelle, pure, intense, une histoire d'amour qui prend son temps, qui rapproche l'âme et le cœur avant de rapprocher les corps. Une écriture sensuelle qui couche sur le papier une intensité incroyable dans les rapports charnels entre Menât et Aspel, un respect immuable du corps et de l'esprit.

Bref, je vous conseille cette lecture pour laquelle j'ai eu un énorme coup de cœur. Il s'y passe énormément de choses : des découvertes, des rebondissements, des pièges, dans un univers charmeur, un univers riche et complet. Il n'y a aucun répit, vous êtes happés du début à la fin, semblable à une tempête en plein désert, et vous en ressortez avec un sourire lumineux et des étoiles pleins la tête et les yeux. Un beau roman, où chaque personnage, secondaire ou pas, a sa place, son importance, où nos deux héros sont tout simplement sublimes : de belles personnes dont j'ai aimé chaque mot, chaque phrase, chaque réaction et chaque révélation.

Une histoire que je relirai encore et encore.....

Et que dire de cette couverture qui est tout simplement sublime et reflète à merveille l'ambiance du roman.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"