Chronique de "Une tentation d"hiver" de Sharon Kendrick

♥♥♥♥/5



Auteur : Sharon Kendrick
Editeur : Harlequin
Sortie : 1er décembre 2015

Résumé :
Une croqueuse de diamants, une petite fille gâtée… Alannah sait bien ce que pense d’elle la bonne société qu’elle fréquente. Et surtout Niccolò da Conti, l’arrogant frère de sa meilleure amie, qui semble la haïr depuis le délicieux baiser qu’ils ont échangé, dix ans plus tôt. Elle n’était alors qu’une adolescente, mais il ne cesse depuis de lui renvoyer au visage ce moment d’égarement. Alors que le mariage de sa meilleure amie approche, Alannah sait qu’elle va devoir, une fois de plus, affronter le mépris de Niccolò. Sauf que cette fois elle n’est plus une timide jeune fille, impressionnée par cet homme magnétique et ténébreux. Cette fois, elle compte bien lui prouver qu’il n’a plus le pouvoir de la troubler – ni de la blesser…


*** MON AVIS ***

Une douce romance sur fond de neige et de douce vapeur de Noël.

Une jolie histoire qui confronte Alannah et Niccolo, deux personnes qui ne s'entendent pas. Niccolo, du fait du souvenir d'Alannah, et surtout de son passé sulfureux, n'approuve pas que sa sœur l'ait choisi pour être sa demoiselle d'honneur pour son mariage, car en effet, celui-ci veut une image irréprochable pour le plus beau jour de la vie de sa sœur. Il va alors s'employer à tout faire pour faire flancher Alannah, la forcer à renoncer à son rôle. Seulement Alannah ne compte pas céder, car elle n'est plus cette jeune femme naïve et faible qu'elle a pu être...enfin, selon elle, car Niccolo fait fondre bien des barrières....

Au fil de notre lecture, nous allons donc suivre cette relation douce amère qui naît entre Niccolo et Alannah, cette attirance indéniable, mais aussi cette répulsion à ce passé et ce qu'ils éprouvent.

Peu à peu, ils apprennent à se connaitre, Alannah, sous ses airs assurés, cachent bien des blessures et des secrets. Car si elles sait se montrer forte et courageuse face aux accusations blessantes de Niccolo, elle cache au fond d'elle une fragilité sans faille et un cœur de petite fille qui ose encore espérer, espérer trouver l'amour et le bonheur.

Niccolo est un homme autoritaire, au regard dur, intolérant, ténébreux. Face à cette femme plantureuse qu'est Alannah, il aura du mal a refréner ses pulsions, cependant, il n'oubli pas qui elle est et ce qu'elle a fait. Il attisera le froid et le chaud avec elle, que ce soit dans son comportement ou ses réflexions. Petit à petit, pas à pas, il va découvrir la jeune femme sous un nouveau jour, il va réussir à lui faire tomber le masque et découvrir la vérité. Il va alors se rendre compte de bien beaucoup de choses.

J'ai passé un agréable moment en compagnie de Alannah et Niccolo. L'écriture est douce, fluide, sucrée, parfois plus tempétueuse, et vous entraîne dans des sensations romantiques à souhait, des clichés à vous faire fondre le cœur et à éveiller des papillons au creux de votre ventre. Je suis une incurable fleur bleue, donc ce récit m'a complètement enchanté. J'aime lorsque les histoires d'amour comporte des secrets douloureux, des difficultés à se trouver, puis ensuite ce dénouement qui fait chavirer votre âme. 
Il se passe plusieurs choses dans ce récit, des événements qui vont bouleverser la vie de nos deux protagonistes, mais aussi leur faire ouvrir les yeux et le cœur. Leur joutes verbales sont assez succulentes, même si parfois j'ai eu envie d'étrangler Niccolo pour sa méchanceté et son côté méprisant envers Alannah, femme dont il ignorait tout du passé, mais qu'il a quand même jugé. De savoureux instants intimes viennent ponctuer cette histoire, à la fois magiques et en totale osmose.

En bref, si vous aimez les histoires à l'eau de rose, les histoires romantiques à souhait, les miracles et l'ambiance féerique de Noël, alors ce récit est fait pour vous. Vous passerez un succulent moment rempli d'amour et de franchise, de malentendus et d'incompréhension.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"