Chronique de "Cover Me - Tome 1 : Protéger" de L.A. Witt



Auteur : L.A. Witt
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : juillet 2016

Résumé :
Lorsque Nick Swain, secouriste paramédical, se rend sur les lieux d’un accident dans un quartier malfamé, son monde s’en retrouve sens dessus dessous. Sa vie par deux fois menacée, des accusations de racisme et de négligence médicale... Nick en perd le sommeil. Quoique, après avoir été propulsé dans le chemin, et les bras, du beau détective Andrew Carmichael, Nick ne risque pas de dormir de sitôt...
Les nuits torrides s’enchaînent, et Nick relâche peu à peu la pression. Mais le sexe ne résout pas tout. Entre les médias qui ne lui laissent pas une seconde de répit et la ville qui scrute ses moindres faits et gestes, Nick en vient à se demander si le destin n’a pas une dent contre lui.



~ MON AVIS ~

Ce roman fut en demi-teinte pour moi. 

Le début est excellent, cependant, les atermoiements, les délires et la paranoïa de Nick m'ont quelque peu lassée. C'était trop. Cependant, l'histoire en elle-même est bien, il y a du suspens jusqu'au bout. L’histoire d'amour entre Nick et Andrew est excellente aussi, car de partenaires de sexe ils passent à quelque chose de plus profond à un attachement évident, mais aussi et surtout, leurs points communs sont bien plus important que ce qu'ils pensaient. Ce sont deux hommes qui se trouvent, qui trouvent leur égal.

Nick est un homme assez renfermé, renfermé dans ses sentiments, ses états d’âme. Ceci est sa façon d'évacuer son stress, avec le sexe, mais aussi source de conflit. C'est une personne courageuse, avec du sang froid, mais de ce courage découle toute une folie qui le bouffe, l'affecte, lui fait vivre un enfer. Il est aussi sensible, fragile et sa peur de ne pas être accepté comme il est est un frein à sa liberté, à son lâcher prise.

Andrew est un personnage patient, prévenant, protecteur, peut-être trop. Et même si le roman n'est pas écrit de son point de vue, j'ai aimé son rôle, sa personnalité, son autorité parfois, mais surtout sa douceur, sa tendresse, et ses mots qu'il dit d'un souffle, délicatement.

Ce qui arrive à Nick est un cauchemar, un enfer qui envahi sa vie, son subconscient. Avec Andrew, il trouvera un soutien, et bien plus. L'intrigue est bien menée, elle est assez palpitante, même si j'ai trouvé qu'elle perdait en intensité à cause des trop longues descriptions de l'état de psychote de Nick.
Toutefois, arrivé dans les trois quart du roman, mon intérêt a été ressuscité, et je dois vous dire que j'ai adoré la fin. Parfaite, dangereuse, palpitante, et nos deux hommes qui se révèlent, pas complètement, car ils leur restera du chemin à faire, mais ils se libèrent de leurs sentiments, de leur ressenti, de leur peur.

Les scènes de sexe entre Nick et Andrew, c'est du bonheur à l'état brut. Elles sont d'une sensualité exquise, d'une sauvagerie excellente. Elles sont adaptées à l'état d'âme de nos personnages, en adéquation avec leur caractère. Elles ont la juste dose, en osmose avec le court du roman. Elles sont sensuelles, sexy, tendres...parfaites, sans jamais tomber dans le "trop" ou la vulgarité.

La plume de l'auteur est fluide, elle sait manier les mots pour vous faire ressentir tout un panel de sentiments, de réactions, bonnes ou mauvaises. J'ai trouvé par contre qu'il y avait un peu de répétition dans les monologues intérieur de Nick, et si j'ai trouvé que certains étaient inutiles, d'autres sont essentiels à la bonne compréhension de sa personnalité et à l'évolution de celle-ci, à sa décision de s'ouvrir, un peu, pour l'homme qu'il aime sincèrement. L'auteur a su, juste avec les paroles d'Andrew, et par ses actions, nous montrer tout l'attachement que celui-ci porte à Nick, son respect, sa compréhension.

Le thème abordé, au-delà de leur travail respectif, c’est-à-dire l'impact des médias, est bien traité, et oui, cela a de quoi nous faire perdre la tête. Car ceci, combiné à la peur d'un traqueur, et bien cela n'est pas évident, et même si j'ai trouvé trop long les descriptions des méandres du cerveau de Nick, et bien quelques éléments sont essentiels pour bien comprendre l'impact psychologique que cela a sur votre comportement.

Bref, j'ai passé au final un bon moment quand-même, grâce à la seconde partie du roman qui enchaîne les péripéties et fait monter l'adrénaline. Un joli couple attachant, qui se cherche et qui se trouve. Leur amour est saisissant à la fin, ils sont...étonnants.
Un récit assez original, qui prend un bon rythme sur la fin, et qui, page après page, nous donne quand même l'envie d'arriver au bout, de savoir, aussi bien pour notre couple que pour le traqueur.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"