Chronique de "Prince Captif - Tome 1 : L'Esclave" de CS Pacat

NOTE : ♥♥♥♥♥ +++ ÉNORME COUP DE CŒUR +++


Auteur : C.S. Pacat
Éditeur : Milady
Sortie : 29 mai 2015

ÉPREUVES NON CORRIGÉES

Résumé :
Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s'empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d'un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s'allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l'homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr...


*** MON AVIS ***

Tout d'abord, un grand merci à Milady pour nous avoir permis de délivrer ce Prince Captif lors du Salon du Livre de Paris.

Ce roman est époustouflant, j'ai été happée du début à la fin, tout est intéressant : les personnages, l'ambiance, les dialogues, les sensations, les descriptions....

Le résumé est parfait, donc je ne m'étendrai pas plus sur l'histoire.

Pour moi, ce roman est une mise-en-bouche, une introduction à toute l'intrigue qui viendra avec les autres tomes.

Ici, nous faisons connaissance de Damen, Prince déchu devenu esclave de Laurent, prince d'un royaume ennemi. Damen doit cacher sa véritable identité : question de vie ou de mort.

Tout au long du roman, Damen apprend à connaitre les véritables us et coutumes du peuple de Vere. Un monde barbare, cruel, avec des coutumes assez décadentes. Il est plaisant de voir comment tout un peuple fonctionne, car les descriptions servent vraiment à notre imagination, on se croirait plongé en plein cœur de ce peuple sans pudeur, avec des jeux assez spéciaux.

Damen est un homme courageux, qui subit sa condition en entrant dans les règles de l'esclavage, mais, sa bouche ne peut jamais bien rester fermée longtemps. Il est beau, fort, résistant, il endure la douleur, l'humiliation. Malgré son intelligence, il n'arrive pas à entrer dans l'esprit torve de Laurent, à anticiper ses réactions imprévisibles. Pourtant, il va devoir s'allier à lui, pour sa survie, pour son objectif et sa morale. Je pense qu'il prend même un peu pitié de lui. Vous verrez pourquoi.
Damen découvre les manigances, les trahisons, les complots qui règnent dans le royaume, mais rien n'est véritablement dévoilé de l'exactitude de ces conspirations. Il est également horrifié lorsqu’il découvre la torture pratiquée sur les esclaves de son royaume d'Akiélos par les Vérétiens.

Dans ce tome, nous effleurons le personnage de Laurent, qui évolue au fil de l'intrigue. C'est un homme très beau, mais froid, rigide, dur, cruel. On pourrait le penser sans cœur, mais je ne crois pas. Il doit avoir une faille, quelque chose, car j'ai senti qu'il était brisé, qu'il lui était arrivé un malheur. Il souffle le chaud et le froid, on ne sait jamais comment il va réagir. Sa relation avec Damen va évoluer malgré lui, sans pour autant devenir amicale. Il va lui en faire baver très douloureusement. Et, comme c'est si bien dit, on adore détester Laurent. Un personnage auquel je me suis attachée finalement malgré toute sa dureté et son arrogance.

Si un rapprochement minime est constaté entre Damen et Laurent au niveau de la confiance, au niveau physique, je pense que Damen est attiré inconsciemment par Laurent, bien qu'il le déteste. Un passage dans le livre révèle pour moi cette attirance non voulue. Et je me demande si Laurent ne le serait pas aussi, d'après quelques mots chuchotés, réactions subtiles, mais il est tellement insensible, stoïque, que je n'arrive pas à savoir.

Parmi les personnages secondaires, Nicaise est un jeune garçon intriguant et a encore beaucoup de choses à nous dévoiler, il cache des secrets. Tout comme un certain nombre de protagonistes qui défilent dans le roman.

Au final, j'ai adoré ma lecture, nous restons enchaînés, tout comme le Prince, aux mots qui se suivent et qui s'imbriquent pour former ce récit captivant, qui nous emmène au cœur des complots, de l'extravagance, de la cruauté, de la vie atypique du peuple de Vere, de la survie de Damen, un homme puissant et charismatique, pour qui on tremble, d'un Laurent antipathique mais tellement attachant au final, et dont les secrets restent à découvrir.


L'écriture est fluide, prenante, les émotions sont bien présentes, l'action et les découvertes s'amplifient au fur et à mesure des pages tournées. Les détails sur les vêtements des esclaves, des gardes et de la famille royale sont vraiment bien décrits. Il y a dans l'histoire des passages durs, qui vous révulsent, et les passages entre Damen et Laurent, leurs dialogues, leurs échanges, furent jouissifs pour moi.

Il faut vraiment le lire pour pouvoir en savourer tous les détails, toute la finesse des dialogues, s'imprégner du royaume de Vere et de la captivité de Damen.

Bref, maintenant je n'ai qu'une hâte : lire la suite, car je pense qu'elle va être très très palpitante, pleine de danger, au vu de la fin de ce tome 1. Et j'aimerai en savoir un peu plus sur Laurent : ses secrets, ses failles, ses faiblesses. Et bien sûr, s'il y a un rapprochement physique entre Damen et Laurent !

Une lecture captivante qui vous enchaîne au livre de façon bestiale. Un véritable coup de cœur pour moi.

Merci C.S. Pacat pour cet très bon tome 1, et merci Milady.




Commentaires

  1. Il a l'aire tout simplement géniale ! Je l’achète le jour de sa sortie ! Et je le dévore !
    Super chronique, elle donne méga trop envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci 😊 Oui il est vraiment super, il est même difficile de dire tout ce qu'on voudrait sans trop en raconter tellement il se passe de choses, et de ressentis. Mais je te le conseille vraiment. En plus le tome 2 sort le même jour ! Un véritable coup de cœur, l'univers, les personnages, l'histoire, les manigances, les comportements : tout est bien. Je n'ai même pas un seul point négatif !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"