Chronique de "Patriotes" de Amheliie

*** IMMENSE COUP DE CŒUR ***




Auteur : Amhéliie
Editeur : auto-édition
Sortie : juillet 2016

Service Presse Auteur

Résumé :
Trois destins, deux amants, une guerre, l’horreur. Grayson, Deacon et Chandler sont amis depuis l’enfance. Ils ont grandi dans les pures traditions américaines, où le patriotisme est un devoir qu’on leur a insufflé dès leur plus jeune âge. Ils étaient gamins lorsque le 11 septembre a traumatisé tout un pays. Ils sont adultes lorsque servir le pays devient leur premier objectif. Alors qu’ils s’engagent ensemble dans l’United States Army pour aller défendre leur patrie, leurs destins vont prendre un tournant auquel ils ne s’attendaient pas. Les trois soldats vont faire face à l’horreur d’une guerre, tout en gérant d’autres conflits plus sombres et plus personnels. Comment survivre à ses démons lorsque les sentiments s’en mêlent et que nos rêves se révèlent être le pire de nos cauchemars dans un milieu plus que dangereux ? 
Remarques : Cette fiction est une romance M/M. Il ne s’agit pas d’un trio. Les lieux ou les noms cités ne sont que pures coïncidences avec la réalité.



~ MON AVIS ~

Un roman juste génial, émotionnellement intense, riche en information et en action.

A travers Grayson, Deacon et Chandler, nous découvrons les premiers pas de ces jeunes soldats dans la réalité d'une mission. Nous découvrons comment ils se rendent compte qu'au final ils ne savaient rien de ce qui les attendraient, mais surtout, qu'ils ignoraient toutes les conséquences, et comment s'en sortir.

Nos trois hommes sont des amis d'enfance, et bien plus encore, ils sont frères, ils sont soudés. Leur confiance les uns en les autres est inébranlable.
Grayson est un homme sombre, silencieux, taciturne, impulsif, mais il est doté également d'une grande force de caractère, d'un courage sans faille et d'un amour pour ses frères sans borne.
Deacon est une personne extraordinaire, une personne réfléchie, intelligente, dévouée.
Chandler est le confident, toujours de bonne humeur, doté d'un certain humour.
Ces trois-là sont indissociable.

Pourtant quelques grains de sable viendront semer une légère tempête et quelques tumultes.

Page après page, nous suivons ces trois hommes dans leur vie personnelle et professionnelle. Nous nous attachons à eux, nous souffrons avec eux, nous rigolons avec eux.
L'histoire d'amour qui se tisse entre Deacon et Grayson est amenée avec douceur, elle évolue lentement, elle prend son temps pour devenir quelque chose d'intense, de réel, de vraie et de sincère. Un amour plus fort que tout, bien que celui-ci sera un tourment de plus dans l'horreur qu'ils vivent déjà. Oui, cet amour est une force, mais aussi une faiblesse.

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman, c'est que l'auteur a mêle intelligemment l'histoire d'amour, l'histoire d'amitié et l'armée, la guerre. C'est tout un monde qu'elle nous offre, un monde criant de vérité, de réalité. Je lui tire mon chapeau pour toutes les recherches qu'elle a du effectuer car c'est réussi.

Ce roman m'a quelque peu bouleversée, j'ai eu plusieurs fois le cœur serré. Mes émotions ont été mises à rude épreuve, tout comme nos protagonistes. Tout est raconté, de l’horreur de la guerre, à ses conséquences, ses cauchemars, ses traumatismes, en passant par le rejet de l'homosexualité dans ce milieu, et aussi les bons moments partagés entre frères d'arme.

La plume de l'auteur a retranscrit parfaitement les lieux, l'ambiance, les actions et l'horreur. J'ai eu l'impression de sentir cette odeur de chair brûlée tant les mots ont été percutants.
Cette plume a su se faire douce également, douce dans l'évocation des sentiments de Deacon et Grayson, douce dans les confidences et les aveux. Puis, cette plume s'est faite plus coquine dans les moments intimes, nous délectant des sensations de nos deux hommes. Enfin, cette plume m'a apportée bon nombre de sentiments, de sueur froide, d'amour et d'espoir, mais aussi une intense réflexion, tout comme celles de Deacon.

Ce roman est parfait en tout points : l'amitié, la romance, l'action. J'ai apprécié les mots si saisissant d'Amhéliie concernant le patriotisme et les réflexions qu'elle a su nous insuffler à travers Deacon, des réflexions justes et sincères. Ceci est également l'un des points forts de ce livre. 
Une autre force aussi, c'est la période sur laquelle repose cette histoire : de mai 2009 à février 2013, nous offrant aussi un épilogue trois ans après, car cette longue durée impact encore plus sur la réalité des choses, la réalités des faits, de l'enfer vécu, des traumatismes, des pertes, et ce long combat pour s'en sortir, pour s'éveiller de nouveau, même si ce n'est jamais totalement.

Les personnages secondaires, la famille, sont pour la plupart tous géniaux, tellement humains, compréhensifs. J'ai eu un coup de cœur pour le père de Deacon, cet homme si droit, si ouvert, si aimant....

En bref, ce roman est une réussite totale, que ce soit au niveau de l'histoire, des personnages, de la romance, de cette amitié si forte, du vécu, des horreurs....le ton, le rythme....vraiment tout est parfait.

Je conclurais en disant que ce récit est magnifique, avec l'impression d'une réalité troublante. Une sublime histoire d'amour et d'amitié, de courage, de soutien, de famille. Des réflexions sur le patriotisme toujours si vraies, sans jamais vraiment prendre parti, sans tomber dans un combat contre l'armée, la politique ou tout autre, juste des réflexions et des sentiments vécus par des personnages vivant les épreuves les plus rudes de leurs vie, vivant cette guerre et cet engagement, découvrant que la réalité dépasse de loin l'enseignement reçu. Les émotions s'intensifient page après page, le tout sans aucun temps mort. Un récit très fort psychologiquement, le tout servi par une plume exceptionnelle, parfaite pour ce récit. 

Je vous conseille d'intensifier votre lecture en écoutant la playlist, car depuis que je l'écoute, elle ne me quitte plus : elle est tout simplement sublime et me fait frissonner à chaque fois.

Merci mille fois pour ce roman intelligent, psychologique et poignant. Et désolée si je me répète dans ma chronique, mais ce roman est si bouleversant qu'il est difficile de trouver les mots justes pour exprimer mon sentiment.







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"