Chronique de "Talk" d'Ophélie Pemmarty

*** TOUCHANT - COUP DE CŒUR ***




Auteur : Ophélie Pemmarty
Editeur : auto-édition
Sortie : septembre 2016


Résumé :
Un banc face à l’océan à Santa Monica, en Californie. Sur ce banc, tous les matins, un jeune homme admire l’horizon. Et tous les matins, Randy le voit et se demande pourquoi il est si seul. Lui a passé son enfance à Los Angeles et est revenu s’y installer, après avoir voyagé pendant presque dix ans pour devenir l’interprète de renom qu’il est aujourd’hui. 
Alors, un jour, Randy va rejoindre l’inconnu sur le banc. En quelques mots, il parvient à le faire sourire. Ils font connaissance, ils se parlent. Ou plutôt, Randy parle, parce que Jonathan, lui, est muet… 
Malgré leurs premières difficultés à communiquer, les deux hommes développent une complicité insoupçonnée. Le rendez-vous sur le banc devient pour eux une habitude ; le tout premier pas vers leur histoire. Mais il en faut beaucoup d’autres pour réussir à tracer un chemin ensemble, et parfois les faux pas sont inévitables. 
Sous ses traits angéliques, Jonathan est un homme torturé, brisé par un passé qu’il s’efforce d’oublier et que son silence protège farouchement. Mais Randy est prêt à briser le silence et à affronter le passé. À force de patience, d’amour et de parole, il parviendra peut-être à libérer Jonathan des secrets qui l’emprisonnent… 



~ MON AVIS ~

Un coup de cœur pour ce petit roman sublime et touchant.

J'ai été ravie de retrouver la plume d'Ophélie dans ce nouveau texte. Ophélie est une auteur que j'apprécie beaucoup, à chaque fois ses mots résonnent en moi, ils me font vibrer.

Ici, nous suivons l'histoire de Randy et de Jonathan. Dès les premiers mots j'ai été captivée, captivée par l'atmosphère dégagée, cette vision de Randy, sa description de cet homme, de cette ombre, posée sur son banc, à admirer l'horizon, un peu comme un mirage. Et un jour, il lui parle. Et ce jour là, tout change.

Jonathan est muet, mais ils ne tardent à trouver comment communiquer, et alors s'instaure entre eux une complicité étonnante, soudaine, unique.
Randy est un homme qui veut se poser dans la vie, il est gentil, prévenant, compréhensif.
Jonathan est une personne secrète, sensible, sombre et lumineuse à la fois.

Au fil des pages, nous suivions avec des yeux attendris et parfois humides cet amour qui grandit, comme une évidence, cet amour qui devra trouver la force de combattre les ombres du passé, les marques indélébiles, les peurs, les craintes, la honte. Ce roman joue avec nos émotions, malmène notre cœur. Cependant, il reste toujours une petite flamme, éblouissante, qui nous fait espérer, qui nous pousse à y croire, tout comme Randy.

La plume de l'auteur est belle, fluide, poétique : un régal. Je ne me lasse pas des mots d'Ophélie, cette façon qu'elle a de nous décrire les sentiments, les paysages, les émotions : chaque mot raisonne en nous, chaque phrase nous rapproche des protagonistes, à tel point que nous ne faisons plus qu'un avec eux.
Dans ce texte, Ophélie nous dépeins avec justesse et pudeur un amour soudain, mais qui se construit, qui prend son temps. Une relation où la confiance doit se battre pour gagner, où la patience est reine et où l'amour libère de tout.
Les descriptions de l'environnement sont parfaites et réussissent à vous faire voyager, rêver. Pendant ma lecture, grâce à la précision de celles-ci, je m'imaginais là-bas, sur ce banc, aux côtés de Randy et Jonathan, avec dans le reflet de mes yeux cet océan si majestueux, si immense, si libre.
Randy et Jonathan sont deux hommes aux caractères distincts, deux hommes fragiles à leur manière, deux hommes qui sont su toucher mon âme grâce à la grandeur de la leur, à leur fragilité, leurs yeux...les yeux : ils ne mentent jamais.

Bref, coup de cœur. Je vous conseille ce livre, un livre où vous passerez par un panel d'émotions intenses, un livre où la peine côtoie la joie, où le rejet côtoie l'amour. Un amour qui vous transcende à sa lecture. Un roman où les paroles ne sont pas le plus important. 
Je crois que ce qui m'a le plus touchée, ce fut la fragilité de Jonathan et l'obstination de Randy, cette force qu'ils ont de ne jamais abandonner, chacun à leur manière, cette chose unique qui leur arrive, même s'ils traversent des moments difficiles, des instants de doutes, de pleurs....ils font avec, se battent de toutes leurs forces, à en être malades, malades d'amour.
C'est tout l'ensemble du texte que j'ai adoré, les descriptions physiques de Randy et Jonathan, leur personnalité, le lieu, les paysages, les métiers de nos deux protagonistes, leur vie, Fox, le chien, les autres personnages qui gravitent auteur d'eux et qui leur seront indispensable, d'un grand secours et d'une aide inestimable...un tout qui a fait de ce texte un coup de cœur pour moi.
Et mon petit plus : la fin. Elle est tout simplement sublime et conclue à merveille l'histoire de Randy et Jonathan.

J'ai juste une requête à faire à l’auteur : aurais-je la chance d'avoir des paroles sur un certain texte ? Je pense que tu sauras de quoi je parle, et je n'en dirai pas plus, pour ne pas spoiler ;-)

TALK porte vraiment bien son titre, et pour plusieurs raisons : à vous de le découvrir. Et un grand bravo également pour la couverture qui est juste magnifique et en accord parfait.

Merci





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"