Chronique de "L'art de la fugue" de Stephen McCauley

NOTE : ♥♥♥



Auteur : Stephen Mc Cauley
Editeur : éditions Backer Street
Sortie : 19 février 2015

Lecture pour Masse Critique de Babélio

Résumé :
Trois frères, trois dilemmes. L'aîné, séparé de sa femme, ne peut accepter l'idée de divorcer. Le benjamin, sur le point de se marier, hésite encore, tiraillé entre sa fiancée et sa maîtresse. Quant à Patrick, veut-il s'engager pour de bon en achetant une maison avec son partenaire attentionné mais un peu trop rangé ?
Sur les trois fils plane le spectre des parents, dont la vie quotidienne ressemble plus à une joute de gladiateurs qu'à un modèle de vie exemplaire.
À l'agence de voyages où travaille Patrick, sa collègue et meilleure amie Sharon, un tourbillon flamboyant d'inventivité, pimente sa vie avec ses conseils, sa mauvaise foi et ses barquettes de cuisine chinoise.
Roman tour à tour féroce et tendre, L'Art de la fugue explore avec humour, charme et lucidité les promesses et déceptions de l'amour, les complexités du couple, et la difficulté de prendre des décisions qui peuvent changer une vie.


*** MON AVIS ***

Une histoire plaisante, sans prétention, où finalement chacun peut se retrouver.

C'est l'histoire de trois frères, des doutes différents, des problèmes différents, des espoirs différents. 

Ils sont tour à tour attachants, drôles, sarcastiques.

Je ne peux trop développer, car il faut lire cette histoire pour s'immerger complètement. C'est un récit prenant, sur les questionnements que chacun peut avoir sur sa vie, sa relation de couple, son avenir.

A chaque frère son problème, ses doutes, tous différents les uns des autres, mais autour du même thème : l'amour et l'engagement. Avec pour but final des décisions qui changent la vie. Encore faut-il avoir le courage de le faire, et de prendre les bonnes décisions.

Ils ont chacun leur caractère propre, leur ligne de conduite. Ils peuvent être lâches par moment, hypocrites, se voiler la face pour plus de simplicité.

Avec ce roman, nous plongeons en plein cœur d'une famille, un récit réaliste, fait de personnages simples, attachants.

On se laisse vite embarquer à suivre ce récit où l'on découvre ces gens se plaindre, leurs mesquineries, leurs mensonges, leurs questionnements, pour au final vouloir atteindre un idéal qu'ils n'auront jamais. On se plait également à suivre ces gens si réalistes qu'on s'image à leur place, et oui, cela pourrait être nous.

L'écriture est bien, fluide, percutante, réaliste, un récit tendre et un humour qui fait mouche.

Un agréable moment de lecture.

Veuillez noter également que le film tiré de ce roman est sorti tout récemment au cinéma.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"